Stanley Kubrick : le combat dans l’usine de mannequins dans Killer’s kiss (1955)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

« Killer’s kiss » est le second long métrage de Kubrick, avant « The killing ».

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Le_Baiser_du_tueur

Frank Silvera , acteur d’origine jamaïcaine, joue dans ce film :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Frank_Silvera

comme dans « Fear and desire «  en 1952.

la scène du combat des deux hommes avec des mannequins utilisés dans les vitrines de magasins d’habillement inspire celle du même genre dans « Peur sur la ville » en 1973

Dans « Fear and desire » Frank Silvera joue le soldat qui tue la femme par laquelle il est attiré mais qu’il prend pour une ennemie.

dans « killer’s Kiss » c’est la lutte du boxeur blanc et du patron noir  du dancing pour la conquête de la femme blonde qui forme la trame de l’intrigue

c’est à dire que c’est Eros qui agite le fil qui mène aux guerres , ce qui est d’ailleurs confirmé par le scénario de «…

Voir l’article original 110 mots de plus

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s