Archives pour la catégorie Bible

« La structure absolue «  un essai de géométrisation du futur

Publicités

L’amour du fini : la mise en esclavage dans l’Egypte du plan vital : les addictions

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

ALe sexe et les drogues dont l’alcool est la principale ( et au nombre desquelles figure le tabac)  sont les obstacles à la liberté intérieure  les plus évidents dans le monde., qui est ce que j’appelle plan vital , qui comprend trois niveaux étagés : matière, vie et psychisme, plan régi par ce que Badiou nomme axiome du « matérialisme démocratique » : » il n’y a que des corps et des langages «   , croyance ( un axiome est ce qui est admis sans démonstration )  qui est selon Badiou ( et sur ce point je suis d’accord ) responsable de la désorientation spirituelle qui frappe la population occidentale, et en particulier la jeunesse qui se réfugie pour cette raison dans les paradis artificiels  , c’est à dire dans l’immédiateté du plaisir . Avoir une relation sexuelle satisfaisante n’est pas de l’ordre de l’immédiateté , cela exige une…

Voir l’article original 1 617 mots de plus

Steiner-Anthroposophie et Nouvel Ordre Mondial : Déodat Roché et l’anthroposophie

La vie de l'Esprit et la question religieuse dans l’oeuvre de José Dupré

https://steiner-anthroposophie-nwo.blogspot.com/2013/08/deodat-roche-et-lanthroposophie.html

L’anthroposophie est un système, un agrégat d’idées humaines, créé de toutes pièces par Rudolf Steiner; Déodat Roché admettait ce système en blog, tandis que José Dupré saisit la profonde différence entre anthroposophie et catharisme . Ce dernier est un profond bouleversement intérieur de la conscience, ce qu’aurait voulu être l’anthroposophie , une révolution intérieure selon Georg Kuhlewind.

Dans mon autre blog :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com

J’ai accompli ce que j’appelle « tournant malebranchiste » , faisant la différence entre idées purement humaines et Idées parfaitement intelligibles que Malebranche, prêtre de l’Oratoire, appelle « divines ». Certaines idées humaines, appelées « mathèmes » sont des « modèles «  presque parfaits des Idées platoniciennes , parfaitement intelligibles , et le « progrès de la conscience » est la tendance de ces mathèmes à se confondre parfaitement avec l’Idée dont elles sont le modèle. C’est là le sens du progrès de la connaissance (mathématique)…

Voir l’article original 46 mots de plus