Samuel Eilenberg et Saunders Mac Lane : a general theory of natural equivalences

le papier fondateur de la révolution de pensée de la théorie des catégories en 1945 : apocalypse lumineuse,de l’esprit, s’opposant (en dualité avec ?) celle, sombre,  d’Hiroshima le 6 août 1945 de la même façon que le plan spirituel s’oppose (est en dualité avec ) le plan vital

aussi une idéologie qui donne de l’importance à l’extermination de masse, au martyre, ou bien à la victoire ou à la défaite (dans la guerre)  révèle qu’elle est impuissante à dépasser le plan vital pour celui ,spirituel, des démonstrations « ces yeux de l’âme » 

Dieu des philosophes et des savants, non le dieu des armées…

ou encore : « ce qui fait du bruit ne fait pas de bien, ce qui fait du bien ne fait pas de bruit »

ou encore par T S Eliot :

http://www.shmoop.com/hollow-men/poem-text.html

« For Thine is the Kingdom

For Thine is
Life is
For Thine is the

This is the way the world ends
This is the way the world ends
This is the way the world ends
Not with a bang but a whimper. »

juste après avoir largué la bombe l’un des aviateurs  du 6 août a noté dans son journal de bord : « Mon Dieu, qu’avons nous fait ???!!! »

https://www.reddit.com/r/france/comments/3g12kz/6_ao%C3%BBt_1945_8h15_%C3%A0_hiroshima_mon_dieu_quavonsnous/

bien que la mathématique soit le domaine de la réflexion, du retour sur soi, je ne pense pas que les deux auteurs de cette note auraient pu dire cela

pour lire le papier, cliquer sur :

https://arithmosophia.wordpress.com/?attachment_id=317