Les films sur Jacques Mesrine; analyse de la fascination qu’il exerce sur les « belles âmes « de gauche

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Le premier film, en 1984:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mesrine_(film)

Les deux films de Jean François Richet en 2008:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/L%27Instinct_de_mort_(film)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/L%27Ennemi_public_nº_1_(film,_2008)

Les deux sont aussi sur YouTube :

Et

J’ai aussi un peu regardé les vidéos de mise en accusation de la police, par les enfants de Mesrine (ce qui se comprend) ou bien par les hommes de gauche comme Noel Mamere , à partir d’autres arguments, comme « l’état de droit doit respecter même ceux qui sont sortis du droit »

Sabrina Mesrine dit quelque chose de très juste: «  le 2 novembre 1979, la police n’a pas exécuté Mesrine, mais abattu mon père «  seulement il n’y a qu’elle et ses frères qui puissent  le dire et ce n’est pas là une base pour un débat politique.

Ce qui ressort des films, c’est que Mesrine était la violence même incarnée, d’un courage physique certes exceptionnel ; il existe des hommes comme cela…

Voir l’article original 804 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s